Quelles aides pour changer ses fenêtres en 2021 ?

22 septembre 2021

Le remplacement de vos fenêtres est un investissement intéressant quand on sait que jusqu’à 15% de la chaleur peut être perdue par des fenêtres mal isolées. Plusieurs dispositifs d’aides sont disponibles en 2021 pour vous aider à financer votre projet.

Quelles sont les aides disponibles pour changer ses fenêtres en 2021 ?

Vous avez décidé d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans votre logement et notamment de remplacer vos fenêtres. Mal isolées, elles sont la cause d’une grande déperdition de chaleur et cela s’en ressent sur vos factures d’énergie. Pour le remplacement de fenêtre, vous avez droit à différentes aides.

MaPrimeRénov’

Ce dispositif remplace le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) depuis 2020. L’ancien CITE pouvait vous faire bénéficier d’une réduction fiscale de 15% du montant total, à raison de 100 euros par fenêtre remplacée. MaPrimeRénov’ fonctionne comme une prime, sans condition de ressources. Celle-ci est attribuable aux propriétaires, propriétaires bailleurs ainsi qu’aux copropriétaires. Deux conditions sont néanmoins obligatoires pour pouvoir y prétendre :

  • le logement concerné doit être construit depuis au moins 2 ans ;
  • les travaux doivent être réalisés par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Chez l’Expert Fenêtre, vous pourrez facilement trouver un artisan RGE pour remplacer vos fenêtres. Si vous souhaitez des conseils, des renseignements ou un devis fenêtres, n’hésitez pas à nous contacter !

L’éco-prêt à taux zéro

Ce prêt à taux zéro est utile pour financer des travaux de rénovation. Pour en bénéficier, le logement doit être achevé depuis au moins 2 ans et il doit être votre résidence principale, ou destiné à le devenir. Si vous êtes un propriétaire bailleur, votre logement doit être loué comme résidence principale. Le prêt peut atteindre jusqu’à 30 000 euros pour plusieurs travaux et il est cumulable avec d’autres aides.

Le programme « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah

Si vous percevez des revenus modestes ou très modestes, vous êtes certainement éligible aux aides de l’Anah. Son programme « Habiter Mieux Sérénité » propose une aide financière pour les travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35%. Pour être éligible, votre logement doit être construit depuis plus de 15 ans.

Concernant les subventions, elles vont de 35 à 50% du montant des travaux pour les propriétaires occupants, 25% pour les propriétaires bailleurs. Vous pouvez également obtenir des bonus « sortie de passoire thermique » et « rénovation BBC ».

La TVA à 5,5%

Cette aide vous permet de réduire vos dépenses pour le changement de vos fenêtres. Tous les travaux ou l’achat de matériel qui vous permet de réaliser une économie d’énergie est concerné. Cela peut par exemple être la pose de fenêtres en PVC, en bois ou en aluminium avec les frais de main d’œuvre associés. Comme la plupart des aides, le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Vous n’avez aucune démarche à faire, le taux de TVA est appliqué directement sur votre facture.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est d’une grande aide pour les ménages les plus modestes. Ce dispositif a été lancé en 2018 pour régler les factures d’énergie et aider les ménages à financer leurs travaux de rénovation énergétique. Les montants de ces chèques sont fixés par arrêté ministériel. Pour en bénéficier, vous n’avez rien à faire, le chèque énergie est envoyé directement à votre domicile.

Comment fonctionne le crédit d’impôt pour les fenêtres ?

Le crédit d’impôt fenêtre n’existe plus, il a été remplacé par une prime travaux sous le dispositif MaPrimeRénov’. Heureusement, cette prime est toujours valable pour le remplacement de vos fenêtres, et il est assez simple d’en bénéficier.
Comment est calculé le montant du crédit d’impôt pour vos fenêtres ?
Tout dépend de la nature des travaux engagés, de vos revenus mais aussi de la localisation de votre logement. Pour simplifier les calculs, 4 profils ont été créés pour établir un barème précis. Les profils bleu, jaune, violet et rose, des revenus les plus modestes aux plus aisés.
Pour le changement de vos fenêtres en 2021, vous pouvez donc toucher 100 euros par fenêtre si vous faites partie du profil bleu, 80 euros pour le profil jaune et 40 euros pour le profil violet. Si vous faites partie du profil rose, vous n’avez droit à rien. Si les travaux de remplacement de fenêtre peuvent vous faire changer de catégorie et vous faire sortir de l’état de « passoire thermique », vous pouvez cumuler un bonus supplémentaire. Cela peut être le cas avec un remplacement de fenêtres en PVC, actuellement la meilleure en termes d’isolation. Les fenêtres en aluminium ou en bois sont également bien isolantes.

Demander un crédit d’impôt pour ses fenêtres en 2021

En 2021, vous pouvez encore bénéficier d’un crédit d’impôt pour vos fenêtres à deux conditions :

  • Si vous avez payé vos travaux en 2021 avec un devis et un versement d’acompte en 2019 ou 2020.
  • Si vous avez payé vos travaux en 2020 avec un devis et le versement d’un acompte en 2018.

Sinon, vous basculez automatiquement sur le dispositif MaPrimeRénov’.

Pour demander cette aide, il est nécessaire avant toute chose de réfléchir à votre projet et de demander un devis pour vos fenêtres à un professionnel RGE. Chez l’Expert Fenêtre, nous pouvons vous proposer un devis pour fenêtres en bois, un devis pour fenêtres en alu ou encore un devis pour fenêtres en PVC, suivant votre convenance.

Vous devez ensuite créer un compte sur le site de MaPrimeRénov’ et déposer votre demande avant de démarrer vos travaux. Vous devrez y joindre plusieurs justificatifs comme votre avis d’impôt sur le revenu ou votre devis. Si vous êtes éligible, vous serez averti du montant que vous pouvez toucher, et vous pourrez commencer les travaux. Une fois les travaux terminés, vous recevrez la prime sur votre compte bancaire.

Comment déclarer un crédit d’impôt fenêtres ?

Lorsque le CITE était encore en application, vous deviez cocher la case « Travaux dans l’habitation principale : dépenses pour la transition énergétique » et déclarer les sommes payées pour obtenir votre crédit d’impôt fenêtres. Avec MaPrimeRénov’, votre prime vous est attribuée directement après les travaux, vous devez donc toujours déclarer les sommes engagées en soustrayant la prime obtenue. Vous n’avez pas de justificatif à joindre, mais il est néanmoins conseillé de conserver vos factures.

(3)